Oral - M'barka ELBICHR

Les pratiques touristiques des migrant.e.s marocain.e.s et de leurs descendant.e.s au prisme du genre et de l’effet générationnel

A+ A- Aa
Partager cette page :

Les pratiques touristiques des migrant.e.s marocain.e.s et de leurs descendant.e.s au prisme du genre et de l’effet générationnel

Mots clés : Migration, genre, tourisme, pratiques touristiques, espaces touristiques, effet générationnel, hiérarchisation des lieux.

Résumé :
De nombreuses études montrent l’importante place qu’occupe le migrant dans les pays d’immigration et d’émigration. Cependant, la question du tourisme est encore peu abordée dans ces variations. Les arrivées touristiques des migrant.e.s marocain.e.s résidant.e.s à l’étrangers (MRE) et de leurs descendant.e.s ont atteint les 5 609 607 pour l’année 2018, ce qui constitue une part de 46% du total des arrivées touristiques internationales, selon le ministère du tourisme marocain. L’enjeu de notre projet de recherche est donc de comprendre le lien affectif et effectif qu’entretiennent ces migrant·e·s avec le pays d’origine en étudiant leurs pratiques touristiques. Nous nous concentrons sur les Marocain.e.s Résidant.e.s à l’Étrangers dans la région des Pays de la Loire en France (Angers) et dans la région de Lombardie en Italie (Milan).

M’barka Meryem ELBICHR, Chadia ARAB, Christian PIHET, Fatima GEBRATI
STT - ESO 6590 ANGERS - Université d’Angers
LERME Marrakech - Université De Marrakech
m.elbichr@gmail.com

Partager cette page :

Mise à jour le 6 novembre 2020