MT400 - Sylviane LOPEZ-JAN

Éducation à la sécurité au travail dans l'enseignement agricole

A+ A- Aa
Partager cette page :

Mots clés : Enseignement agricole, éducation à la sécurité au travail, didactique professionnelle, entretien d’explicitation.

MT400 :
Trop souvent des jeunes de l’enseignement agricole meurent sur leur lieu de stage ou d’apprentissage. L’observatoire national de la sécurité et de l'accessibilité relevant des ministères chargés de l’éducation ou de l’agriculture, recense ces jeunes victimes d'accidents graves voire mortels. Pourtant, peu de recherches s’intéressent à la question de la formation dans une perspective de prévention et de protection des risques.

Ainsi, de par l’incertitude qui caractérise l’apparition de circonstances néfastes, la formation aux risques est une intrigue qui se pose de façon particulière. Former pour faire en sorte que ces prises de risque ne se produisent pas nécessite la connaissance précise du risque, et les compétences nécessaires pour adapter les pratiques de travail. Les risques au travail sont omniprésents, ils sont liés à l’activité, aux conditions de son exercice et aux comportements humains… D’un point de vue ontologique, la perception du risque est complexe car il n’existe pas, il est toujours possible et irréel. Lorsqu’un risque se concrétise, il devient sinistre ou dommage, et n’est jamais actuel.

Dans cette thèse en Sciences de l’Éducation et de la Formation, mon but est précisément, de polariser ma réflexion sur comment mieux former, pour mieux éduquer à la santé sécurité au travail les jeunes de l’enseignement agricole. Ainsi, grâce aux études de cas de situations de travail, grâce également au principe de l’entretien d’explicitation (basé sur un questionnement dynamique, strictement lié au déroulement de l’activité, développé par le psychologue Pierre Vermersch), je veux recueillir un descriptif, détaillant tant l’aspect émotionnel que gestuel du cours de l’accident. De là, je reconstruis le cours d’action de ces situations ou dit autrement, je mets à jour les processus de prises de risques, sur la base de ces entretiens de remise en situation.

Ma recherche a une visée explicative et compréhensive. Ces données sur le travail des jeunes stagiaires ou apprentis, seront analysées en vue d’améliorer la formation ou pour concevoir des formations en fonction du travail. C’est le but que se fixe la didactique professionnelle champ développé par Pierre Pastré.  J’aspire à procurer aux formateurs, un accès à des données opérationnelles, réalistes et réelles. Cela laisse entrevoir la perspective de la réalisation d’un outil de formation destiné directement aux jeunes. La diversité des cas doit : nous amener en tant que formateur à penser différemment les séances de formation et leurs scénarisations doit servir aux jeunes à apprendre, à partir du vécu de leurs pairs. 

Sylviane Lopez-Jan
Université Jean Jaurès Toulouse, École Nationale Supérieure de Formation de l'Enseignement Agricole (ENSFEA)
slj.lettre@pm.me

Partager cette page :

Mise à jour le 2 novembre 2020