Article - Margaux CLAVIÉ

Enquête sur des systèmes de reconnaissance des protéines : les empreintes moléculaires biomimétiques

A+ A- Aa
Partager cette page :

Enquête sur des systèmes de reconnaissance des protéines : les empreintes moléculaires biomimétiques


Mots-clefs : Polymères à empreintes moléculaires, Protéines, Procédé sol-gel,  Monomères fonctionnels

Les polymères à empreintes moléculaires sont des matériaux présentant des cavités très petites pouvant reconnaître une molécule sélectivement par sa forme et ses propriétés. Ces matériaux sont élaborés par un procédé semblable à un moulage autour de la molécule ciblée. Deux types de blocs de construction sont utilisés pour faire ce moulage à échelle moléculaire : des blocs qui constituent le matériau et donnent la forme à la cavité et des blocs qui créent les interactions très précises avec certaines parties de la molécule cible. Ces matériaux ont déjà de nombreuses applications pour reconnaître les petites molécules, comme des systèmes de détection de pesticides, mais ils sont difficiles à préparer pour reconnaître sélectivement les grosses molécules, comme les protéines.  S’ils s’avéraient capables de reconnaître des protéines, ces matériaux pourraient être utilisés dans les domaines de la santé pour concevoir notamment des tests immunologiques, en proposant une alternative aux anticorps, dont le développement industriel n’est pas toujours facile. Les protéines sont des molécules fragiles. Obtenir leurs empreintes est délicat car elles se dégradent facilement pendant la prise de l’empreinte. Le procédé sol-gel permet de préparer des matériaux de façon très douce : dans l’eau à température ambiante. Des matériaux à base de silice sont ainsi formés dans des conditions non dénaturantes pour les protéines. Toutefois, les empreintes obtenues sont peu efficaces si elles ne sont pas préparées avec des blocs de construction créant des interactions avec les protéines. Il est donc nécessaire d’imaginer puis de préparer ces nouveaux blocs de construction.

Pour télécharger l'article, cliquez ici : Enquête sur des systèmes de reconnaissance des protéines : les empreintes moléculaires biomimétiques - Margaux CLAVIÉ - Congrès 2020
 
Margaux CLAVIÉ, Gilles SUBRA, Pascal DUMY
Institut des Biomolécules Max Mousseron (IBMM), Université de Montpellier, Montpellier, France.

margaux.clavie@umontpellier.fr

Partager cette page :

Mise à jour le 31 octobre 2020